anthony pinto avocat lyon

Anthony PINTO est avocat au Barreau de Lyon depuis 2015.

Son cursus universitaire et son expérience professionnelle lui ont permis de développer une double compétence en droit public et en droit de la construction.

Il intervient aux côtés des collectivités publiques et entreprises, mais également auprès des particuliers.

Me PINTO est également chargé d’enseignement en droit administratif à l’Université Lyon 3 (depuis 2019). Il publie aussi des articles dans des revues juridiques (Actualité juridique Collectivités Territoriales, La Gazette des Communes).

Compétences

Droit public

Urbanisme
Commande publique (marchés publics et concessions) et autres contrats publics
Collectivités territoriales
Fonction publique
Droit administratif général et responsabilité administrative
Autorisations administratives/sécurité privée

Droit de la construction


Responsabilité des constructeurs (malfaçons, désordres, etc.)
Assurances
Ingénierie contractuelle

Me PINTO veille à mettre en œuvre une approche personnalisée pour chaque dossier.
Il peut être saisi en amont de toutes difficultés, pour anticiper les problématiques qui pourraient se poser et sécuriser le projet de ses clients.
Il peut également saisi en cas de litige, et s’efforce de défendre chaque dossier avec ténacité et efficacité.
Dans tous les cas, il prend soin de délivrer une prestation de conseil à valeur ajoutée, afin de trouver la meilleure stratégie possible et satisfaire au mieux les intérêts de ses clients.

Exemples de dossiers

Droit de l’urbanisme

Contestation de permis de construire

Analyse de la constructibilité d’un terrain

Commande publique

Conseil et contentieux en matière de paiement des marchés publics

Référés précontractuels

Droit administratif général

Contestation d’un arrêté municipal interdisant partiellement la circulation automobile et rendant difficile l’accès des riverains à leur domicile

Publications

Le contrôle de l’acheteur public sur le paiement direct du sous-traitant

 

Gazette des communes, (2017, n° 41/2388)

Le point sur… les arrêtés « anti-expulsions » locatives pris par le maire

Actualité juridique des collectivités territoriales, AJCT 2019. 503 — 13 novembre 2019

Une commune qualifiée, à tort, de défendeur à l’instance par la juridiction du fond n’est pas recevable à se pourvoir en cassation

Actualité juridique des collectivités territoriales, AJCT 2020. 155 – 12 mars 2020

Le délai de validité des autorisations d’urbanisme

La Gazette des communes (n°2547/1, du 11 janvier au 17 janvier 2021)

Contacter le cabinet